Travailler dans les paris sportifs: les jobs et les carrières possibles

Quand on est passionné par les paris sportifs, on se demande souvent comment on pourrait travailler dans ce domaine assez particulier. D’ailleurs Pariezmieux reçoit beaucoup de mails de parieurs à ce sujet. Romain Bacret, parieur à temps plein et consultant pour des sociétés d’investissement, dont le dernier livre 21 Exercices de paris sportifs vient de sortir, connait parfaitement ce milieu professionnel qu’il a intégré il y a plus de 10 ans. Il a eu l’amabilité de nous écrire cet article sur ce sujet.

Quand on veut travailler dans le domaine des paris sportifs, il y a 2 stratégies possibles. La première étant d’être salarié dans une entreprise phare du secteur, que l’on peut appeler « les institutionnels ». La seconde étant d’exercer une activité annexe à ce secteur. On peut en faire un complément de revenus ou un temps plein. Sa particularité étant qu’on est à son compte et déclaré comme tel. C’est cette voie que j’ai personnellement choisie.

Les institutionnels

Il y a essentiellement 2 types d’entreprises qui recrutent massivement dans ce secteur. Une chose est sûre, quelque soit le job souhaité, la maîtrise de l’anglais est indispensable.

Les bookmakers

 

Offre d’emploi de trader chez Unibet

 

Le métier de bookmaker nécessite des compétences allant du marketing, service clients, jusqu’aux métiers de l’informatique et du web.  Vous pouvez retrouver ici les offres de recrutement de Winamax ou Betclic. Ce qui nous intéresse, c’est le poste de coteur (odds compiler en anglais). Désormais, ce sont des logiciels tels que Betradar ou Everymatrix qui établissent presque toutes les cotes. Bien sûr, il reste des sports comme le ski ou l’aviron où les cotes demeurent « manuelles », mais l’essentiel du travail d’un coteur consiste à surveiller la répartition des mises, l’analyse des risques encourus et la coordination avec la team marketing.

Pour ce job, les bookmakers recherchent principalement des gens ayant un bon niveau mathématique (BAC+2), disponible le weekend avec un fort esprit d’équipe. A ses débuts, un odds compiler touche un salaire compris entre 2000€ et 3000€ nets.

Les sociétés d’investissement en paris sportifs

 

Offre d’emploi d’analyste quantitative sport US

 

En anglais betting syndicates, voir ici mon précédent article sur le fonctionnement de ces sociétés . Ces structures recrutent également massivement voir ici leurs offres d’emplois . A ma connaissance, il n’y en a aucune en France. On les trouve majoritairement à Londres, mais aussi dans les pays scandinaves, en Asie et en Australie. Ainsi pour envisager  y travailler en permanence, il faudra forcément quitter la France. Au niveau des emplois à temps plein, elles recherchent principalement des compétences dans les métiers de l’informatique, de l’analyse des données et de la modélisation mathématique.

Au niveau des profils, il faut avoir un solide background en mathématiques (équivalent BAC+5) et un fort esprit d’équipe. En revanche, les rémunérations sont très attractives. Par exemple un analyste quantitative émarge à ses débuts à 3500£ (plus de 4000€). Le poste de  senior trader, celui qui finalise les décisions de pari, peut gagner jusqu’à plusieurs centaines de milliers de livres sterling par an avec les bonus. Cependant, il est très rare que ces postes soient ouverts à un recrutement externe. Il s’agit en général de promotion interne à l’entreprise.

A son compte

Avant de se lancer dans une activité à son compte, il convient de prendre quelques précautions. Ainsi, ça n’est qu’après 4 ans d’expérience fructueuse de consultant et de parieur, que j’ai décidé de lâcher mon job, pour voler de mes propres ailes.

Parieur professionnel

 

Evolution de ma bankroll entre 2015 et 2019

 

La décision de devenir parieur professionnel appartient à celui qui la prend, et je ne la commenterai pas. Par contre, on entend souvent dire: « en France, il n’ y a pas de statut légal de parieur professionnel, on ne peut pas exercer cette activité ». C’est FAUX, on peut le faire en toute légalité à condition d’être ingénieux. Mon exemple, ainsi que celui de plusieurs autres pros que je connais, le prouve. L’astuce réside dans le fait de se déclarer en prestataire de service comme n’importe quelle autre activité libérale, sous forme d’entreprise individuelle ou de micro-entreprise.

Ensuite, il faut considérer chaque bookmaker comme un client à qui vous fournissez une prestation de service. En effet, la prise de votre pari permet au bookmaker d’ajuster au mieux ses cotes et ainsi d’augmenter sa rentabilité. Evidemment, dans ce cas, vos gains seront soumis à des cotisations sociales et à l’URSAFF. Mais vous cotisez pour votre retraite, et surtout vous travaillez en parfaite conformité vis-à-vis de la loi.

Consultant, freelance

On a vu plus haut, les emplois à temps plein des betting syndicates. Mais, vu la quantité de ligues et de sports que ces sociétés couvrent, elles doivent faire appel en complément, à des consultants et des freelances pour épauler les analystes et les traders. Ce qu’elles leur confient comme tâches:

  • Visionnage précis des matchs.
  • Rapports pré-match assez complet sur une rencontre particulière.
  • Pour les consultants très expérimentés ayant faits leurs preuves : prise de paris en fonction de leurs recommandations. Dans ce cas, la rémunération est trimestrielle ou semestrielle et fonction des profits générés. Je fais partie de cette catégorie de consultants, même si je continue à faire aussi régulièrement les 2 premières tâches.

Pour ces jobs, tout se fait par télétravail et en ANGLAIS. Vous signez un contrat de travail de consultant pour lequel vous êtes rémunérés à la prestation. L’avantage est d’avoir une très grande autonomie et liberté dans votre emploi dans son temps, de même que dans le choix de ses clients. C’est pour cela que j’aime ce statut. L’inconvénient est qu’il n’y a pas de sécurité, et qu’à n’importe quel moment l’employeur peut décider d’arrêter de vous confier du travail, sans avoir à se justifier.

Tipster payant

 

Tipsters payants chez Blogabet

 

Lorsqu’on est motivé pour faire une carrière dans les paris sportifs, commencer par l’activité de tipster payant (voir l’article sur le suivi de tipsters ) est une très bonne option. Evidemment, il faut avoir de bonnes qualités de parieur, être honnête et surtout patient car c’est sur un historique important de paris, avec de bons résultats, que vous obtenez la confiance de vos futurs clients. Cependant, une fois que vous avez fait vos preuves, un bon tipster payant peut générer un bon complément de revenus. Attention, il y a beaucoup d’arnaques, en particulier les faux bilans, les cotes crashées, etc… Mais Blogabet est une excellente plateforme de tipsters payants avec bilans certifiés; je la recommande pour son sérieux.

Les avantages de l’activité de tipster payant :

  • Pas de diplômes requis : seules les compétences et la motivation entrent en ligne de compte.
  • Les meilleurs tipsters peuvent gagner 2000€ ou + par mois.
  • Idéal pour attirer l’attention des recruteurs des entreprises institutionnelles, betting syndicates et bookmakers. En effet, ils surveillent souvent ces plateformes et forums.

Conclusion

Il existe encore d’autres jobs dans ce secteur tels que : journalistes, rédacteurs web, marketing manager, etc….Mais ces fonctions s’éloignent quand même du coeur de métier du parieur. Toujours-est-il, qu’il est tout à fait possible de travailler dans ce milieu, même si à la base, votre formation ne vous prédestinait pas à cela. Mon exemple, ainsi que celui de plusieurs autres de mes collègues le prouve. Le plus important étant d’être motivé, et d’avoir de bonnes capacités d’analyse.

Voir aussi

Aide aux pronostics football: les sites pour progresser

Afin d’optimiser vos gains aux paris sportifs, Pariezmieux.com a recensé les différents sites webs/applis mobiles ...

Pariezmieux.com