L’ ARJEL interdit les paris sur 3 matchs de Ligue 2

arjel L’ autorité de régulation des jeux en ligne ( ARJEL) qui réglemente les paris sportifs, et jeux de loterie en ligne a indiqué avoir interdit les paris sur 3 matchs de Ligue 2 de la 36ème journée: Tours/Niort, Brest/Evian TG et Red Star/Bourg. Elle craint, en effet, que ces matchs donnent lieu à des paris suspects, car Tours, Brest et Bourg sont d’ores et déjà maintenus et ne peuvent plus jouer la montée.

C’est une décision assez surprenante, quand on voit que le match Le Havre/Nimes reste autorisé, alors que Nimes est dans la même situation que les 3 clubs précédemment cités. C’est encore plus incompréhensible pour le match Sochaux/Auxerre. Auxerre n’ a plus d’espoir de montée, tandis que sa préservation en Ligue 2 est acquise. On pouvait estimer que dans les cas de Niort et Evian TG, ces 2 équipes se battant pour le maintien, ces matchs pouvaient être considérés comme potentiellement suspects. Cependant, Sochaux se bat également pour le maintien: avec 36 points, les Doubistes n’ont que 3 pts d’avance sur Evian TG et 1 pt sur Niort. Alors, pourquoi ne pas avoir interdit de paris le match Sochaux/Auxerre?

Pariezmieux.com estime que L’ ARJEL a sur-réagit, à l’éventualité de matchs truqués, à des fins de fausser le marché des paris sportifs. A 3 journées de la fin, les équipes sont encore concernées par le classement du championnat, et la probabilité de truquer des matchs, à ce stade de la saison, nous semble assez faible. D’autant plus, que les clubs français sont très surveillés, et que le niveau de rémunération des joueurs en Ligue 2 est tout à fait convenable.

Les parieurs français, déjà pénalisés par des cotes plus basses qu’à l’étranger, du fait d’un Taux de Retour aux Joueurs très encadré et fortement taxé, sont une nouvelle fois soumis à des restrictions abusives. En effet, tous ces matchs sont disponibles aux paris, sur les sites étrangers. Ce n’est malheureusement pas le seul cas où les parieurs français sont abusivement restreints: de nombreux matchs amicaux internationaux de football ainsi que la compétition de National (3ème division) sont interdits de paris. Tout ceci explique pourquoi un nombre croissant de parieurs français cherchent à jouer sur les sites étrangers, tels que Pinnacle, Sbobet ou Matchbook. Espérons que l’ ARJEL évolue dans sa façon de réguler les paris sportifs, car cette rigidité assez incompréhensible, pénalise fortement les parieurs français.

Voir aussi

Cotesports: tout pour comparer les cotes et les bookmakers

Cotesports.fr est un site ayant pour but de donner le maximum d’informations aux parieurs sportifs, ...

Pariezmieux.com