Quand parier sur le match nul au football?

Les parieurs ont souvent tendance à négliger la possibilité du match nul au football, préférant se focaliser sur la victoire de l’une ou l’autre équipe. Les bookmakers ont d’ailleurs très bien compris ce phénomène ; ils augmentent donc « artificiellement » les cotes du match nul afin d’équilibrer le risque encouru. Voilà pourquoi le pari sur le match nul peut s’avérer être une option rentable sur le long terme. A condition d’analyser correctement l’ avant-match et les données chiffrées.

Les chiffres

 

Pour avoir une bonne vue d’ensemble, nous avons étudié le résultat des matchs sur les 5 principaux championnats européens, pour les 5 dernières saisons. Nous avons calculé le pourcentage de matchs se terminant par un nul. Avec 9430 matchs analysés en tout, les données collectées sont très significatives. Les voici regroupées dans ce tableau.

Ligue 1Premier leagueLigaSerie ABundesliga
% moyen de nul26.1%23.8%24.6%25.6%25.1%

On tire plusieurs informations importantes de ces tableaux :

  • Avec seulement 23.8% de matchs nuls, la Premier League est de loin la moins prolifique. Il vaut mieux éviter de parier sur cette ligue pour les matchs nuls.
  • Par contre, la Ligue 1 française donne le plus de matchs nuls parmi ces 5 championnats avec 26.1% . C’est donc une ligue à privilégier pour cette stratégie.

Application aux paris sportifs

Pour appliquer ces données aux paris sportifs, il faut les convertir en probabilités et cotes. En théorie, il y a 1 chance sur 3 d’avoir un match nul ( 1, N, 2), soit une probabilité de 33%. Mais avec les chiffres ci-dessus on se rend compte que sa probabilité réelle est plus basse. En effet, en moyenne sur les 5 grands championnats, il y a 25.1% de nuls, ce qui équivaut à une cote de paris sportifs de 3.98 (1 / 25.1% ), voir ici calcul de cotes pour les probabilités . Donc, logiquement pour avoir une espérance de gains positive sur ce type de paris, il faudrait prendre une cote supérieure à 3.98 .

Mais, bien sûr, cette étude est trop générale. Il y a bien d’autres critères à prendre en compte, pour obtenir la probabilité réelle telle que les compositions d’équipe, les conditions météorologiques , le classement, le calendrier des matchs à venir, etc…Toujours est-il qu’avec le travail d’analyse d’avant-match, on peut affiner les probabilités, pour prendre des cotes à espérance de gains positive. Voici, quelques types de rencontres où l’option du match nul peut s’avérer judicieuse, en termes de gains.

 Rencontres susceptibles de match nul

Auxerre-Angers_full_diapos_large

les matchs à faible motivation

C’est typiquement le cas des rencontres où les 2 équipes sont dans « le ventre mou » du championnat, en fin de saison. C’est-à-dire qu’elles n’ont pratiquement rien à gagner, car se positionner dans les 4 premiers est quasiment impossible, et le maintien est déjà assuré. L’entraineur met alors généralement peu de pression sur les joueurs qui ont déjà « rempli leurs contrats ». Aucune des 2 équipes ne cherche à se faire violence. Dans ce cas, les matchs nuls sont très fréquents. On peut vouloir assurer en prenant le pari mise remboursée en cas de match nul, ou draw no bet.

Les matchs amicaux internationaux

Les rencontres internationales amicales, où l’enjeu est assez faible sont souvent l’occasion de jouer pour ne pas prendre de buts. De plus les joueurs internationaux sont quasiment tous titulaires avec leurs clubs et disputent déjà de nombreuses compétitions, championnat, coupes nationales, coupes d’Europe. Ces matchs ne sont jamais très appréciés, et le risque de blessure les fait souvent s’économiser. Jouer pour ne pas perdre devient donc leur seule ambition.

les matchs à vocation défensive

Lorsque 2 équipes aimant être dominées, et pratiquant la contre-attaque comme règle de jeu, se rencontrent, cela donne souvent des matchs nuls. C’est typiquement le cas des équipes comme Auxerre ou Reims. Elles jouent regroupées en défense et attendent l’ouverture, une fois l’équipe adverse bien fatiguée. De cette façon, on peut anticiper les matchs nuls, grâce au style de jeu d’une équipe.

 

Winamax est le bookmaker qui propose, en moyenne, les cotes les plus hautes, selon l’institut Odoxa.

De plus Winamax rembourse votre 1er pari, EN CASH, jusqu’à 100€!!

Je profite du bonus Winamax 100€

En live comment prévoir un match nul?

candreva-italie_w484

l’équipe trop sûre d’elle-même

Lorsqu’une équipe ne mène que par 1 but d’écart, et qu’elle se la joue « facile », c’est-à-dire qu’elle joue repliée en défense, en ne poussant pas à fond ses possibilités de contre-attaque, ou en laissant des espaces importants en milieu de terrain, alors que l’équipe adverse n’est pas résignée et continue à se battre. La défense alors très sollicitée, a tendance à commettre « l’erreur bête » qui donne le but à l’adversaire, pour l’égalisation. Vous trouverez également ici des critères pour bien parier en live .

l’équipe dominatrice qui manque l’occasion de tuer le match

Combien de fois entend-on, à la fin des matchs, les joueurs dirent: »on a eu tellement d’occasions qu’on aurait du tuer le match, et on se prend un but en contre »?

Réponse : très souvent!

Quand une équipe mène au score d’1 but d’avance, et qu’elle manque plusieurs occasions très nettes, alors parier sur le match nul à ce moment-là est très intéressant car la cote est élevée. Cela arrive régulièrement que les occasions manquées pèsent psychologiquement, et la défense jusque là peu sollicitée, veut apporter le surnombre en attaque, se sentant « inutile ». C’est le moment rêvé pour placer un contre assassin qui assure le nul pour l’équipe dominée.

Parier le nul quand il y a 1-0 ou 0-1

 

Quand lors de l’analyse d’avant-match, vous aviez sélectionner un match potentiellement nul mais vous trouviez la cote trop basse, alors parier sur le nul en live, quand il y a 1-0 ou 0-1, peut être une bonne solution. A l’image de notre technique pour le score exact 1-1, vous obtiendrez de meilleures cotes dès qu’il y a ouverture du score. Par exemple, pour une rencontre éqA / éqB, la cote du nul avant-match est 3.10 . Mais si une des 2 équipes marquent en 1ère mi-temps, la cote du nul grimpe immédiatement à 4.50. A ce moment-là, vous touchez une bien meilleure cote.

Concrètement, pour mener à bien cette technique, nous avons utilisé Statisticsports. Combinés avec les statistiques de domination en live, et les alertes sur le score 1-0 ou 0-1, on obtient le meilleur moment pour parier le match nul à la meilleure cote.

Voir aussi

Les cas où les paris mise remboursée si match nul peuvent être très rentables

Les paris avec mise remboursée en cas de match nul (Draw No Bet en anglais ...

Pariezmieux.com