Home » Expert » Tutoriel Betfair: comprendre le betting exchange

Tutoriel Betfair: comprendre le betting exchange

Betfair est le plus gros site de betting exchange. Son mode de fonctionnement est simple puisque les joueurs parient les uns contre les autres. Betfair se contente alors, de mettre en relation les parieurs. C’est le système de la bourse appliqué aux paris sportifs.

Le choix des cotes

Contrairement à un site classique de paris sportifs qui fixe les cotes de la rencontre sportive, en betting exchange vous avez la possibilité de demander la cote qui vous intéresse; après si un parieur accepte votre offre, le pari est conclu. Vous offrez ou demandez des paris, car c’est la loi de l´offre et de la demande qui déterminent les cotes. Betfair se rémunère alors, en touchant une commission sur les gains éventuels d’un pari. En général, la commission appliquée par Betfair est de 5%. Mais pour les comptes Premium, la commission peut être beaucoup plus basse, de l’ordre de 2%.

2 modes de pari: le Back et le Lay

Back

Le back est la position classique du parieur qui parie en faveur d’un résultat. En français on pourrait le traduire par « POUR ». C’est ce que font tous ceux qui misent sur les sites de paris en ligne tels FDJ ou Winamax. Dans notre exemple ci dessous, nous avons choisi un pari back d’un montant de 100€ sur Bertens contre Bacsinsky en WTA Roland Garros.

En clair nous parions « POUR » Bertens, car nous pensons qu’elle gagnera le match. Nous avons demandé une cote de 2.54 supérieure au « top price » 2.50. Vous voyez qu’apparaissent immédiatement les profits ou pertes suivant le résultat du match. La Liability (dans ce cas 100€) représente la somme que vous avez engagé sur ce pari. Si Bertens gagne: +150.92€ de bénéfice, si elle perd:-100€.

Exemple d'un pari back de 100€ sur Bertens
Exemple d’un pari back de 100€ sur Bertens

Lay

C’est la position inverse du parieur, c’est-à-dire que vous placez dans la position du bookmaker qui accepte la mise et la cote demandée par une autre personne. Le mode Lay est moins intuitif que le mode back; en français on pourrait le traduire par « CONTRE ».

Par exemple, voir ci dessous, dans le match de football Espagne/Corée du Sud, nous pensons que l’ Espagne ne gagnera pas ce match, nous souhaitons donc parier « CONTRE » l’Espagne. Donc, pour que ce pari soit gagnant, il suffit que l’ Espagne ne remporte pas ce match.  Nous sommes prêts à engager 50€ sur ce pari. La cote demandée en Lay Espagne est de 1.50, donc pour avoir une liability de 50€, il faut demander 100€ de backer stake (100*1.5-100). Résultat: un profit de 98€ si match nul ou Corée gagne, -50€ si l’ Espagne gagne.

Exemple d'un pari Lay avec une liability de 50€
Exemple d’un pari Lay avec une liability de 50€

Le Cashout

Le cashout est une fonction de Betfair qui permet de revendre un pari mal engagé ou de sécuriser des gains potentiels. En clair, c’est un outil qui permet de faire du trading, en jouant sur les fluctuations des cotes. En live, les cotes varient énormément, en fonction du score en cours. C’est valable pour tous les sports, mais c’est flagrant au tennis. La particularité du betting exchange est de pouvoir tirer profit des fluctuations de cotes, et ce quelque soit le résultat du match. Le Cashout est l’option de Betfair qui permet cela.

Cashout pour faire un « stop-loss »

Inévitablement, il arrive que des paris soient très mal engagés. Bien que le match ne soit pas fini, on sent que notre pari sera perdant. Sur betfair, il y a un tel volume d’échange de paris, que jusqu’aux derniers instants d’un match, il est possible de « cashouter » son pari et ainsi de diminuer ses pertes. Sur le match Navarro/Putintseva, voir ci dessous, nous avons misé 25€ en back sur Navarro. Elle a perdu le 1er set, et semble en souffrance sur le court, nous pensons alors qu’il faut faire un stop-loss afin de limiter les pertes. A ce moment là Betfair propose un cashout à -6.25€, en clair si Navarro est battue, au lieu de perdre 25€, nous ne perdrons que 6.25€.

Cashout stop-loss -6.25€ sur Navarro
Cashout stop-loss -6.25€ sur Navarro

A l’issue du cashout, la perte n’est plus que 5.87€ au lieu de 25€ (image ci-dessous). Les cotes varient très rapidement au tennis, ce qui explique qu’il puisse y a voir parfois un léger décalage entre le moment de la demande de cashout et celui effectivement réalisé par Betfair. A noter que Navarro a bel et bien perdu. Donc ce « stop-loss » était judicieux et nous a permis d’économiser 25-5.87= 19.13€.

Cashout effectif avec stop-loss de 5.87€
Cashout effectif avec stop-loss de 5.87€

 

Cashout pour sécuriser des gains

La fonction cashout est aussi extrêmement appréciable en live. Par exemple, lorsque votre pari est à un instant précis avec des profits potentiels positifs, mais que les conditions de jeu font que la rencontre peut très vite changer de sens. En clair, il s’agit de profiter de la variation de cotes qui vous est favorable, pour sécuriser votre position. C’est du trading sur la volatilité des cotes.

Dans notre 1er exemple ci-dessous, dans le match Gasquet/Murray, après avoir perdu le 1er set, Murray mène 5-4 au 2è set, service à suivre pour Gasquet. Nous prenons un Lay de Murray à 1.55. Gasquet pousse Murray au tie-break dans cette 2è manche ce qui fait remonter la cote de Murray à 2.20. Nous décidons alors de sécuriser notre profit potentiel de 9.84€ en cashoutant.

Cashout positif pour sécuriser les gains sur Murray
Cashout positif pour sécuriser les gains sur Murray

 

Le 2è exemple, (image ci dessous) est le match de football Celta Vigo/Grenade. Le Celta a très vite ouvert le score à la 16è minute. Sa cote a énormément baissé de ce fait, mais sur le terrain, le Celta est nettement dominé par Grenade qui a beaucoup d’occasions de buts (voir notre article analyse match de foot en live).

Nous choisissons de faire un Lay Celta à une cote de 1.21 et en backer’s stake 200€ (une liability de 42€). Grenade égalise à la 69ème minute, et la cote du Celta remonte immédiatement à 2.82. Nous décidons alors de sécuriser ce profit, car Grenade se met à douter, et laisse énormément d’espaces dans sa défense. Donc l’ordinateur de Betfair calcule le cashout en faisant une mise de 87.05€ à une cote 2.82 en back sur Celta. Le Celta marque à nouveau en fin de match,  et gagne la rencontre, ce qui justifie ce trade gagnant avec un retour positif de 116.43€.

Cashout en trading positif sur le Celta Vigo
Cashout en trading positif sur le Celta Vigo

Conclusion

Betfair est véritablement un must pour le parieur investisseur, tellement il y a de façons pour optimiser ses profits. Cependant, une période d’adaptation et de compréhension de tous les outils nécessaires au trading est indispensable pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

Voir aussi

Conseils et stratégies pour les paris long terme

  Principe Pari long terme noté PLT Un PLT est un pari dont le résultat ...

One comment

  1. il existe un site hors arjel accessible aux francais ! leur interface permet d’utiliser pas mal de fonction de betfair ! pas besoin de vpn !