Home » Live-betting » Se spécialiser dans les over/under

Se spécialiser dans les over/under

Je suis Maël blogger sur le web. Je parie en ligne depuis la coupe du monde 2010, et j’essaye de progresser au fur et à mesure du temps grâce à mon expérience et le partage avec les autres parieurs. Dans cet article, je vous fais part des raisons pour lesquelles mes derniers pronostics se sont tournés vers le over/under plutôt que vers le 1N2.

Pourquoi je parie beaucoup sur le plus ou moins de 2,5 buts?

En fait, plus précisément, je ne parie que sur le over 2,5, jamais sur le under. 2,5 est généralement le nombre de buts pour lequel le over est intéressant. Le over 1,5 est trop faible en cote, et le over 3,5 trop difficile, selon moi, à pronostiquer.

Réduire le risque de mauvais pronostic

Le pari 1N2 propose 3 issues. Le over/under n’en propose que deux. Dans le premier cas, vous avez donc deux chances sur trois de vous tromper. Tandis que dans le second, vous n’en avez qu’une sur deux.
Attention, il ne s’agit pas de parier sur n’importe quel match sous prétexte que la cote augmente en début de partie. Il faut évidemment bien réfléchir et argumenter son pronostic en avant-match pour sélectionner la bonne rencontre.
Bien sûr, vous pouvez vous couvrir en étant remboursé sur une des trois issues d’un 1N2. Ou encore jouer en double chance, mais dans ces deux cas là, la cote gagnante chute fortement…Le over/under, c’est une chance sur deux de gagner.

C’est Winamax qui offre les meilleures cotes, selon l’étude d’Odoxa, parmi tous les bookmakers légaux en France.

De plus, avec Winamax si votre 1er pari est perdant, vous serez remboursé à hauteur de 200€!! Valable jusqu’au 15 juillet 2018

Je profite du bonus Winamax de 200€ remboursé!

Se reposer sur les statistiques

Il est facile de se faire une idée grâce aux statistiques dans ce genre de pari. Un bon site de statistiques vous donnera en un clin d’oeil le nombre de buts marqués et encaissés, et le total des buts dans les rencontres à domicile, depuis le début de la saison, de l’équipe qui reçoit pour le match qui vous intéresse. De même pour les matchs à l’extérieur pour l’équipe en déplacement. Ainsi que le pourcentage de matchs à plus de 2,5 buts pour les deux équipes.

Retrouvez, ici, la méthode d’analyse des statistiques pour les over/under . Si une équipe reçoit avec 75% d’over 2,5 à domicile, et accueille une autre dont le pourcentage à l’extérieur est de 75%, on a des chances de voir un over 2,5 buts sur ce match… Même si rien n’est jamais sûr en football!

Faire gonfler la cote

Pour ce type de pari, j’essaye toujours d’avoir au minimum une cote de 1,80 avant-match. Cependant, bien souvent, aucun but n’est inscrit pendant le premier quart d’heure de jeu. Du coup, en suivant le début du match en live, on s’aperçoit que la cote grimpe progressivement pour monter jusqu’à 2,10, 2,20 voire plus… A ce moment là, il est intéressant de poser son pari.

Attention, il ne s’agit pas de parier sur n’importe quel match sous prétexte que la cote augmente en début de partie. Il faut évidemment bien réfléchir et argumenter son pronostic en avant-match pour sélectionner la bonne rencontre. Le risque de cette astuce, est que si une des deux équipes marque dans le premier quart d’heure, la cote du over 2,5 buts chute, et toute l’analyse effectuée avant la rencontre tombe à l’eau!

La possibilité d’un surebet

Lors du match de Ligue 2 entre Tours et Lens, j’avais posé mon pari sur Betclic à la 22ème minute de jeu sur le over 2,5 buts. Le score était alors de 0-0 et la cote à 2,40. Tours a ensuite marqué à la 30ème et à la 45ème minute de jeu. En regardant la cote à la 47ème minute pour le over, j’ai vu que celle-ci était descendue à 1,20 alors que la cote pour le under 2,5 atteignait 2,95 (cette fois-ci sur Bwin, car Betclic ne proposait plus la cote en live). J’aurais pu faire un surebet, c’est à dire poser un nouveau pari sur le under et être sûr d’être gagnant quelque soit le score du match.

Pour ma mise initiale de 10 euros à une cote de 2,40, j’aurais pu miser 8,14 euros. Dans tous les cas, j’aurais gagné 5,86 euros. Finalement, je n’ai pas joué le surebet, et j’ai eu raison car Tours a gagné 3-1. J’ai donc empoché les gains de mon pari « plus de 2,5 buts » à la cote de 2,4.

Evidemment, ce n’est pas toujours aussi facile. Essayer de se couvrir en live n’est pas forcément réalisable (par exemple, s’il y a 0-0 à la 80ème minute, vous pouvez oublier!). Cela nécessite aussi de bien analyser le déroulement du match et les calculs en live pour être gagnant!

Voir aussi

Comment obtenir des profits avec le pari score exact 1-1

La stratégie du 1-1 au football, consiste à placer astucieusement et sous certaines conditions des ...

3 Discussion

  1. article très instructif, bonne continuation !

  2. Super article . Je compte aussi m’orienter vers des paris over/under car la probabilité statistique de gain est (50 %) meilleur que sur un pari 1N2

  3. Génial pour un outil de réflexion