Home » Bookmakers » Matchs truqués: les pays de l’Est particulièrement surveillés

Matchs truqués: les pays de l’Est particulièrement surveillés

On savait que les championnats de football des pays de l’Est n’avait pas très bonne réputation concernant la régularité des matchs. L’agence internationale Federbet chargée de détecter les éventuels matchs truqués a épinglé à plusieurs reprises, des équipes bulgares, roumaines ou albanaises. Le site footballski révèle  dans une enquête extrêment intéressante (lire ici), des pratiques frauduleuses assez stupéfiantes.

L’Albanie: matchs truqués, un problème récurrent

En effet, ce championnat est régulièrement épinglé par Federbet, pour suspicion de matchs truqués. L’équipe phare de cette ligue, Skenderbeu FC est sous le coup d’une procédure de sanction par l’UEFA pour 4 matchs douteux.

Le match contre Lokomotiv Moscou/Skenderbeu comptant pour L’Europa League le 22 Octobre 2015 est très suspect. En effet, Federbet révèle que des mises très importantes ont été placées sur l’over 2,5 et l’over 1,5, en cours de match. Ainsi à la 77ème minute, avec un score de 1-0, la cote de l’over 2,5 n’était que de 1,60, alors qu’elle aurait du se situer aux alentours de 3. Les bookmakers ont ajustées les cotes, de manière à équilibrer leurs risques financiers, ce qui explique cette cote très basse.

D’ailleurs, sur ce match, le Lokomotiv a inscrit 2 buts à la 89ème et 91èmes, en bénéficiant de grossières erreurs défensives de Skenderbeu. Les autorités pensent donc que le scénario du match avait été établi à l’avance. Les « parieurs avertis » s’attendaient donc à 2 buts inscrits en toute fin de match, afin de pouvoir placer leurs paris en live à des cotes très lucratives. Ils ont ainsi pu toucher le jackpot comme dans un casino en ligne bonus sans depot , et encaisser de ce fait de grosses sommes d’argent.

Roumanie: arbitres impliqués, dirigeants suspendus

De nombreux dirigeants de clubs et entraineurs ont été sanctionnés pour paris illicites. Le cas le plus emblématique est celui de Marius Sumudica, entraineur de l’AS Giurgiu, champion en titre de Roumanie. Il a été reconnu coupable d’avoir parier plusieurs milliers d’€ sur des matchs du championnat roumain, y compris sur sa propre équipe. Il a, cependant été maintenu comme entraineur de l’ AS Giurgiu, et n’a écopé que de 2 mois de suspension.

Même l’arbitrage est dans le collimateur de l’UEFA. En effet, une enquête du quotidien Gazeta Sportirulor révèle que des arbitres ont utilisé de fausses identités afin de truquer des matchs. Ainsi, sur la feuille de match, les identités de certains arbitres sont changées ainsi que leurs nationalités, afin de ne pas encourrir de sanctions, en cas d’enquête.

Dans le match du 22 janvier 2017 entre l’Astra Giurgiu contre Ural Ekaterinbourg, l’ arbitre a sifflé 2 pénalties, alors qu’aucune faute n’avait été commise. Pire le gardien ayant arrêté le 1er pénalty, l’arbitre l’ a fait retirer sans aucun motif valable (voir le résumé du match ci-dessus). La cotation du match indiquait clairement que de grosses sommes d’argent avaient été placées sur l’over 2,5, ce qui explique que l’arbitre souhaitait voir des buts. Après enquête, il s’est avéré que l’arbitre avait présenté une fausse identité de nationalité chypriote, alors qu’il était roumain!!

A la lecture de tous ces éléments à charge, Pariezmieux.com déconseille fortement de s’aventurer à parier sur les matchs du championnat bulgare, roumain et albanais. Il y a trop de matchs truqués ou suspects pour que cela soit une coincidence. Les bookmakers ajustant toujours les cotes afin d’équilibrer les risques financiers, ce sont les parieurs qui sont lésés dans cette histoire.

 

Voir aussi

Retour LDC: Winamax offre un bonus exceptionnel de 110€

Bonus exceptionnel : 1 pari de 10 € offert + le 1er pari remboursé ! ...