Home » Expert » 6 conseils pour avoir un complément de revenu grâce aux paris sportifs

6 conseils pour avoir un complément de revenu grâce aux paris sportifs

La première chose à avoir en tête quand on veut devenir un parieur gagnant sur le long terme, est que l’argent ne se gagne jamais facilement. C’est une évidence, mais il faut toujours garder cette notion d’ effort à l’esprit; c’est fondamental et vous évitera de lourdes pertes financières. Cette erreur de « facilité apparente » une fois évitée, et après avoir bien assimilé les notions de bases pour débuter séreinement, il est possible de tirer des profits conséquents des paris sportifs, mon expérience le prouve, ainsi que celle de plusieurs parieurs professionnels que je connais qui travaillent désormais pour des bookmakers. Pour cela, il y a 6 règles à respecter:

meilleurs-bonus-paris-sportifsDéfinir son capital

Votre capital, est la somme totale que vous allouez aux paris sportifs, et que vous avez l’ intention de faire fructifier grâce à cette activité. Cette somme, dans le jargon du parieur, nous l’appelons Bankroll (notée BR). Elle doit correspondre à vos finances et ne doit pas vous mettre en danger, en cas de pertes. L’ idéal est d’avoir une mise de départ définie à l’avance que vous pourrez gérer comme il le faut. Notre stratégie d’augmentation gratuite de bankroll vous aidera à augmenter votre capital.

Par contre penser: « je dépose 50€ ce mois-ci, 50€ le mois suivant,..etc » est dangereux. En faisant comme cela, vous compliquez d’avantage la gestion de votre BR. Vous risquez, par la suite, de perdre vos repères financiers, et de ne plus du tout savoir où vous en êtes au niveau pertes/profits. Sachez que le betting (paris sportifs) n’ est pas un investissement linéaire. Il y a, forcément, des périodes de gains importants, suivies de vaches maigres. D’où l’ importance de la gestion de votre BR.

Gérer sa Bankroll rigoureusement

Tout d’abord diviser votre BR en unités; ceci a de nombreux avantages. Le premier étant de faire abstraction de la notion d’ argent, avec la charge d’émotivité qu’elle comporte. Le second avantage est de gagner en clarté et en lisibilité lorsque vous faites vos bilans. C’est, alors, le moment de reconvertir ces unités (notées U) en argent réel. Par exemple, j’ ai divisé ma BR en 50 unités (en clair chaque 1U=2%BR), d’autres divisent leurs BR en 100U ou 1000U. Après cela dépend du niveau de précision que vous souhaitez, mais le système 1U=2%BR est tout à fait adapté à mon betting.

Il faut aussi rentrer tous ses paris dans un tableur informatique genre (Excel, Google docs..). C’ est FONDAMENTAL pour une gestion rigoureuse de votre BR. Ce tableur doit comporter au minimum, l’intitulé de vos paris (avec le match, sport et compétition), la cote à laquelle vous avez effectivement touché votre pari, le bookmaker, ainsi que la colonne Pertes/Profits. Ci-contre une image de mon bilan pour Septembre dans un fichier excel. Vous pouvez aussi retrouver d’autres exemples ici . Le temps passé à faire ce reporting est utile et profitable financièrement sur le long terme. De plus cela vous maintient dans votre concentration, ce qui s’en ressent dans vos choix de paris. Mais surtout il vous permet de savoir exactement où vous en êtes au niveau financier. Voici par exemple notre bilan saison 2014/2015

Pronos PM Janv 2014
Avoir plusieurs sites où parier

Nous avons déjà évoqué, dans un précédent article, que parier sur plusieurs sites était un réel avantage; c’est d’autant plus vrai pour ceux qui veulent vraiment faire de cette activité une source de revenus complémentaires. Outre le fait de pouvoir augmenter artificiellement votre Bankroll grâce aux bonus, les différences de cotes entre sites, sont parfois importantes et impactent directement vos profits. Il n’ est pas rare de voir une différence de cote entre 2 bookmakers, pour le même pari, de 0.15 (par exemple 1.95 chez Unibet, et 1.80 chez France-pari). Votre écart de profits, à risque constant, est alors de 15%!! C’ est loin d’être négligeable, et très important sur le long terme.

Gestion des mises

Vous venez de faire 3 mois très bons, et vous vous dites: » je vais doubler la valeur de mon unité, pour doubler mes gains ». BOUM, catastrophe, c’est la série noire, et tous vos profits précédents se sont évaporés. Malheureusement, cela arrive quasiment très souvent. L’augmentation des mises perturbent-elles votre analyse ou alors simplement malchance?..Difficile de répondre catégoriquement; toujours-est-il que c’est une réalité commune à énormément de parieurs. Même les meilleurs tipsters ont été confrontés à ce syndrôme. Il n’ y a qu’un seul vrai moyen de contourner cet écueil: il faut garder la même valeur monétaire à son unité pendant toute la saison. C’ est  à la fin d’une saison, qu’il faut faire les comptes. Alors l’étude du bilan vous indiquerasi vous devez augmenter ou baisser la valeur de votre unité. .

Pour mon cas particulier, après une tentative infructueuse en 2007 qui m’ a couté assez chère, je n’ ai doublé mon unité qu’ après 2 saisons nettement positives (2009 et 2010). Comme par hasard, mes 3 premiers mois à unité double ont été très mauvais. En gardant mon sang-froid et en conservant la même façon de miser, 2011 a finalement été nettement positive. Ceci nous amène au 5ème point essentiel: la confiance.

GESTIO~1
La confiance

Etre un parieur gagnant sur le long terme, implique d’ agir sur 2 leviers aux effets opposés: prendre des risques sur chaque pronostic et en même temps les minimiser pour ne pas y laisser des plumes. En clair, vous devez constamment évaluer le plus correctement possible, le rapport risque/profit. Or pour rester profitable, votre jugement ne doit pas être faussé par votre état d’esprit. Les périodes, d’euphorie suite à une série superbement gagnante et de déprime causée par une longue série de paris perdus, sont inéluctables; elles ne doivent, pourtant, pas influer sur votre manière de parier, au risque de vous couter très cher et de vous entrainer dans une spirale infernale de pertes. Pour garder au juste niveau cette confiance en soi, il y a 2 facteurs clés:

Votre expérience de parieur. Si vos résultats, sur une période assez longue (au moins 1 saison complète), ont été profitables, alors il n’ y a pas de raisons pour que vous deveniez mauvais du jour au lendemain. Il y a beaucoup d’aléas dans le betting. C’est pourquoi, il ne faut pas ne pas baisser les bras après une série de 2 ou 3 mois négatifs. Tout comme, il ne faut pas s’enflammer après une dizaine de paris gagnants d’ affilée. Votre expérience acquise est un atout majeur qui déterminera votre confiance en vous.

S’arérer l’esprit et le corps. Conseil qui peut paraitre trivial, valable dans la vie courante et quelque soit votre activité. Mais dans les paris sportifs, il prend une importance encore plus grande. Il faut se réserver des moments de coupure physique ou mentale, indispensables à votre équilibre personnel. Ils vous servent, aussi et surtout, à garder votre lucidité et à ne pas fausser votre évaluation des risques.

Suivre d’autres tipsters

Terme anglais qui veut dire pronostiqueur. Doit-on profiter de l’expérience ou de l’expertise que d’autres ont acquis, et les mettre à son profit? La réponse est évidemment oui! Nous renvoyons à la page suivre des tipsters . Et là, il y a 2 critères importants à prendre en compte pour décider ou non de suivre un pronostiqueur gagnant:

Ses résultats. Si son bilan sur une longue période est positif en termes de profits, alors il y a évidemment beaucoup de chances qu’en le suivant dans le futur, vous gagniez aussi de l’ argent. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’une période négative de 2 mois par exemple, n’ est pas rare (et même probable). Cela arrive même aux meilleurs tipsters. Il faut donc lui accorder sa confiance pour une période d’au moins 3 ou 4 mois. Tout remettre en cause après 5 ou 6 paris perdus, serait une erreur.

La qualité de son argumentaire. Une analyse argumentée, étayée d’infos concrètes sur le sport en question, combinée avec une bonne vision générale du rapport de forces en présence des joueurs ou des équipes, doit finir de vous convaincre. Un pari sérieux doit être réfléchi, développé. La qualité des arguments, ainsi que leur cohérence sont essentielles. A proscrire les analyses du type « ils n’ont pas le choix, il faut qu’ils gagnent » , « j’ai un bon feeling sur cette équipe », « c’est sûr ils vont gagner », « ce joueur ne sait pas faire une passe correcte »,etc…

bankroll1Conclusion

La vie d’un parieur investisseur ressemble à celle d’un athlète de haut niveau: l’entrainement sportif s’apparente au travail parfois fastidieux d’analyse, de reporting et de synthèse de vos données, le temps des compétitions rejoint le temps de prise de décision d’un pari, et le temps de décompression physique et mentale est nécessaire au parieur comme au sportif. Ces conseils permettront aux plus assidus et motivés d’entre vous de devenir des parieurs régulièrement gagnants.

Voir aussi

Optimiser vos paris sportifs par la gestion de bankroll

La Bankroll notée BK C’est la somme totale que vous allouez aux paris sportifs. Bien ...