Affiner vos pronostics tennis avec ces points-clés

Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en ligne de compte quand il s’agit de parier sur le tennis. Que ce soient l’analyse des statistiques des joueurs, les infos de dernières minutes, l’état de forme physique des protagonistes, etc…C’est pourquoi de nombreux parieurs perdent de l’argent sur le tennis, bien qu’ils aiment, suivent et connaissent assez bien ce sport. En effet, la plupart ont tendance à sous-estimer voire à complètement négliger plusieurs facteurs, que certains jugent accessoires.

Ces points-clés largement ignorés, ont pourtant un impact réel sur le résultat d’un match de tennis. Plusieurs études très sérieuses le prouvent.

L’analyse principale

Avant de s’attaquer aux facteurs dits annexes ou accessoires, il convient de rappeler les éléments essentiels de l’analyse principale. Vous les retrouverez ici déterminer les values au tennis . Pour résumer voici les facteurs principaux:

  • Classement ATP et dynamique de résultats.
  • Qualité du service.
  • Qualité du retour.
  • Aptitude à gagner les points importants.
  • Préférence d’un joueur pour la surface de jeu.

Bien sûr, dans ce schéma on ne peut pas tenir compte des conditions particulières d’un match, impossibles à quantifier, telles que : jouer diminué physiquement, entraînement perturbé, etc…. On peut dire que l’analyse principale représente 50 à 60% de l’analyse globale de la rencontre. Elle sert, en tout cas, à déterminer la tendance générale pour orienter une prise de pari. Maintenant, passons aux points très souvent oubliés.

Temps passé sur le court

Pour évaluer l’impact de ce facteur, il faut regarder le temps de jeu cumulé passé sur le court par un joueur lors de ses 4 derniers matchs. Après étude sur les matchs des tournois du Grand Chelem au cours des 8 dernières années, les résultats sont formels:

  • Dans 62.8% des cas, celui dont le temps passé sur le court était le plus faible s’est imposé.
  • Lorsque l’écart de temps passé sur le court dépasse les 4 heures en cumul des 4 derniers matchs, celui qui a joué le moins longtemps a gagné dans 91.6% des cas.

Ces statistiques très parlantes nous montre qu’il faut absolument tenir compte de cette donnée, avant de prendre un pari. Le temps passé sur le court est en quelque sorte un bon indicateur de fraîcheur physique. Vous allez me dire : » c’est logique, les joueurs les plus forts gagnent généralement leurs matchs rapidement » . Cela n’est pas toujours le cas. Par exemple, un grand joueur comme Wawrinka qui a gagné 2 grands Chelem, passent 30% de temps sur le court de plus que la moyenne des joueurs professionnels.

Notre conseil : Prenez vos paris tennis chez Pokerstars Sports . D’après nos relevés, c’est le site de paris sportifs proposant les cotes les plus hautes sur le tennis. Moyenne réalisée sur l’ensemble des bookmakers du marché français.

Notre Top 3 des meilleurs bonus bookmakers

250€ offerts en paris gratuits et cashback.
Idéal pour parieurs et parieurs réguliers.
Le 1er pari remboursé en CASH s’il est perdant jusqu’à 100€!
Idéal pour tenter une grosse cote
Paris offerts du même montant que votre 1er pari, qu'il soit perdant ou gagnant, jusqu'à 100€. Idéal pour parieur régulier

Voir notre comparatif bookmakers complet

Palmarès du joueur dans le tournoi

Lorsqu’on analyse un match d’un tournoi quelconque, il faut aussi regarder le palmarès de ces 2 joueurs dans ce même tournoi lors des années précédentes. Un joueur y ayant fait une bonne performance la saison passée aura souvent tendance à réitérer son exploit. Ceci pour 2 raisons.

La première étant que le classement ATP se fait par points cumulés lors des 12 derniers mois. Donc, par exemple si un joueur réussit un bon parcours une année à Roland Garros, il devra faire au moins aussi bien s’il ne veut pas perdre de points à L’ ATP l’année suivante. Imaginons que Nadal perde au 1er tour de Roland Garros alors qu’il l’avait gagné l’année passée. Et bien c’est comme s’il perdait 2000 pts au classement ATP, puisque cette année il n’engrangera pas les 2000 pts attribués au vainqueur. Par conséquent, il descendra de plusieurs places au classement mondial. Ceci explique pourquoi il sera motivé pour égaler, au moins, sa performance de l’année précédente.

D’autres parts, un joueur ayant réalisé un exploit lors d’un tournoi s’attache les faveurs du public. L’année suivante, il attaque ce même tournoi avec toujours le soutien du public. Or au tennis, l’appui des spectateurs est déterminant pour s’imposer. Ceci indique pourquoi des joueurs assez quelconques ont tendance à réitérer les bons résultats, années après années, lors d’un tournoi. Tout ceci est très bien expliqué dans le livre Tout Pour Progresser Dans Les Paris Sportifs .

L’historique des face-à-face

Dans un sport individuel comme le tennis, de multiples paramètres peuvent perturber l’issue d’un match, et aboutir à des défaites récurrentes d’un joueur censé être nettement supérieur à son adversaire. Qu’il s’agisse de style de jeu ou de facteurs psychologiques, ceci est difficilement explicable, mais c’est en tout cas une réalité. On se souvient par exemple, de Michael Tchang battant régulièrement Ivan Lendl qui régnait pourtant en maître sur le tennis mondial de cette époque.

Il faut donc prêter une attention détaillée aux face-à-face entre les 2 joueurs, et remarquer en particulier s’il y a un déséquilibre de victoires. Si le mieux classé à l’ ATP domine ce face-à-face, en termes de victoires, c’est quelque part assez logique, et ne va donc pas impacter l’espérance de gain du pari. Par contre, si le moins bien classé le domine, il faut alors absolument en tenir compte, et creuser pour voir s’il n’y a pas éventuellement une value sur sa victoire. C’est l’équivalent de la bête noire au football .

Les conditions météorologiques

 

Le tout 1er point à regarder lors de l’analyse est la nature du tournoi : indoor (en salle) ou extérieur. Si les tournois indoor ne subissent aucunes perturbations par la météo, ça n’est pas le cas en extérieur. Pour ceux-ci, la pluie ou le vent peuvent impacter très fortement le jeu et donc l’issue de la rencontre. Comme stipulé dans l’article influence de la météo sur un match, il est quasiment impossible de dégager des tendances fortes sur les conséquences de la pluie, en termes de probabilités. Ce dont on est certain c’est que la méteo a un gros impacte sur les cotes et l’espérance de gain d’un pari.

Pour anticiper cette perturbation, il faut connaître l’aptitude chaque joueur à maintenir sa concentration pendant cette interruption. La difficulté de ces coupures est de rester concentré dans son match et de garder son influx nerveux. Certains joueurs ont beaucoup de mal à le faire, en particulier les outsiders. Mais le parieur connaissant bien les qualités des 2 protagonistes pourra tirer avantage de ces interruptions. Toujours est-il qu’il faut prendre en compte les perturbations météorologiques dans votre analyse.

 

Voir aussi

Augmentez facilement et sans risque vos profits grâce aux paris équivalents

Grâce à la notion de paris équivalents, vous allez vous rendre compte qu’on peut augmenter ...

Pariezmieux.com